Que faire / voir sur l’île d’Orléans en une journée ?

Carte de l’île d’Orléans

Carte de l'île d'Orléans

Carte des municipalités l’île d’Orléans

Un peu d’histoire

Si le nom de l’île d’Orléans ne vous dit peut être rien encore, sachez que son histoire est intrinsèquement liée aux débuts de la Nouvelle-France et à la découverte du Canada par Jacques Cartier. En effet, le célèbre navigateur y amarra à plusieurs reprises, lui attribuant même plusieurs noms (Bacchus en raison du nombre de ses vignes notamment) jusqu’à son appellation définitive qu’on connaît aujourd’hui sous le nom l’île d’Orléans. C’est en 1536 que Jacques Cartier choisit cette dénomintion en l’honneur du duc d’Orléans, fils du Roi de France de l’époque, François 1er.

Par ailleurs, avant l’arrivée des colons, une tribu amérindienne avait coutume d’appeler cet endroit « Minigo », en vue d’y pécher et d’y camper. Le peuplement de l’île remonte donc à des temps immémoriaux. Son sol fertile a très rapidement attiré de nombreux européens qui s’y sont installés, créant ainsi l’un des premiers foyers d’individus de la Nouvelle-France.

On a longtemps considéré l’île d’Orléans comme le « microcosme du Québec traditionnel ». C’est en effet sur cette île que de nombreuses familles québécoises, aujourd’hui dispersées un peu partout sur le territoire, puisent leurs racines généalogiques. On y pratique depuis toujours l’agriculture, aujourd’hui reconvertie en agrotourisme. L’île perpétue son savoir-faire artisanal en matière de gastronomie grâce, notamment, à un terroir exceptionnel. Au cours de votre séjour sur l’île, vous pourrez ainsi y cueillir des fruits (bleuets, pommes, fraises et framboises) ou goûter à l’une des spécialités locales (vin, cidre, fromage « paillasson », confiture Tigidou…).

Focus sur le fromage de l’île d’Orléans

Un brin d’histoire

Le fromage de l’île d’Orléans, premier fromage fabriqué en Amérique, date des débuts de la colonie, soit vers 1635. C’est un fromage domestique que les habitants fabriquaient dans leurs maisons.

Entre 1940 et 1970, il y avait encore une quarantaine de familles qui en fabriquaient sur l’île, la plus célèbre étant celle de M. Gérard Aubin, le dernier maître-fromager qui a perpétué cette tradition.

Le 1er juillet 2004, la fromagerie Les Fromages de l’isle d’Orléans a relancé ce produit du terroir, qui était disparu du marché vers 1965.

Le fromage sous 3 formes

Fabriqué artisanalement, le fromage de l’île d’Orléans peut être dégusté sous trois formes, qui correspondent à différentes étapes de fabrication.

A la première étape, on obtient un fromage frais, c’est la faisselle. Séché pendant 5 à 6 jours supplémentaires, on obtient un fromage qui doit être rôti à la poêle, c’est le paillasson. Vieilli dans les caves d’affinage dans des conditions particulières pendant 28 à 30 jours, le fromage devient une pâte molle à surface lavée c’est le raffiné.

Fromage paillasson de l'île d'Orléans

Fromage paillasson de l’île d’Orléans, près de Québec

Pourquoi le paillasson ?

Paillasson est le nom du petit tapis de roseaux sur lequel on déposait les fromages pour les faire sécher au-dessus du poêle à bois dans les cuisines des ancêtres.

Comment servir le paillasson ?

Voici quelques suggestions pour accompagner le paillasson :

  • en entrée avec des pommes ou des poires caramélisées à l’érable,
  • avec une salade de mangue et de tomate,
  • dans un baluchon de pâte phyllo avec un confit de canneberges ou du beurre de pommes,
  • dans un pain hamburger avec des tranches de jambon, de poires et une mayonnaise à l’érable,
  • avec une tapenade d’artichauts et de poivrons grillés.
Assiette de fromage paillasson poêlé, toast, pousses d'épinards et tomates

Assiette de fromage paillasson poêlé, toast, pousses d’épinards et tomates

Les activités sur l’île

Les activités touristiques ne manquent pas sur l’île d’Orléans : pique-niquer, tremper un pied dans l’eau, visiter une vieille bâtisse reconvertie en musée, se rincer l’oeil dans l’une des nombreuses galeries d’art du coin ou encore, comme nous le disions précédemment, cueillir des fruits… Vous voyez, vous risquez peu de vous y ennuyer ! En une journée, Castorin et Marmottine ont surtout profité des attraits culinaires de la région. Car, c’est assez rare au Canada pour être souligné, mais l’île d’Orléans concentre à elle seule une grande quantité de spécialités locales. Vous souhaitez déguster un cidre de glace ? Rendez-vous au domaine Steinbach du côté de Saint-Pierre. Vous désirez goûter à une crème de cassis faite maison ? Dirigez-vous vers la maison Monna & filles, magasin situé sur la rive nord de l’île. Vous voulez découvrir une poutine originale surmontée d’une pièce de foie gras ? Courez sans hésitation à la Roulotte du Coin !

Une chose est sûre, avant de faire le tour de l’île, faites une halte au Centre d’Information Touristique pour obtenir une carte. Cette dernière est très bien faite et vous permet de vous arrêter aux différents centres d’intérêts de l’île (commerces, restaurants, points de vue, musées…).

L’île en photos

Pause déjeuner à la roulotte du coin de la ferme d'Hoc

Déjeuner à la roulotte du coin de la ferme d’Hoc : au menu, poutine de foie gras et poutine au porc effiloché

Pont de l'île d'Orléans

Pont de l’île d’Orléans

Maison de nos Aïeux et parc de nos ancêtres de l'île d'Orléans

Devant la Maison de nos Aïeux et parc de nos ancêtres

Panorama depuis la tour d'observation du bout de l'île d'Orléans

Panorama depuis la tour d’observation du bout de l’île d’Orléans

Espace Félix Leclerc sur l'île d'Orléans

Espace Félix Leclerc

Cueillette de fraises sur l'île d'Orléans

Cueillette de fraises

Comment y accéder depuis Québec ?

C’est sur le fleuve Saint-Laurent, en face de la ville de Québec, à environ 20km au Nord, que se trouve l’île d’Orléans. Pour vous y rendre depuis Québec city, il faut emprunter l’autoroute 440 Est et prendra la sortie de l’île d’Orléans (la même que les chutes Montmorency).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>